Voyage en petit groupe

Hors des sentiers touristiques et Trekking

Devis gratuit en ligne

Sapa et ses environs

Situé à 1 650 m d’altitude et à 350 km de Hanoi, au pied du pic culminant du Vietnam parsemé de villages, Sapa est une petite station climatique fondée par les Français en 1922. Les alentours de Sapa, avec leurs rizières en terrasses et leurs magnifiques extraits de vie à la campagne, offrent de nombreuses possibilités de randonnées.

Sapa et ses environs
 
Voyage au Vietnam, les Dao rouge a Sapa
Les femmes des Dzao rouges
Nichée au milieu des montagnes du ouest, Sapa offre le point de rencontre des minorités ethniques les plus pittoresques du Vietnam. La petite ville est envahie de visiteurs vietnamiens et étrangerss venus obsever les superbes costumes des Hmong, des Dao et des Day. La ville peut aussi servir de base pour se rendre dans les villages  ethniques perdus  de la région où les ethnies minoritaires vivent  en cultivant du riz et de la cardamome et du mais.
De LaoCai à Sapa, le trajet d'une heure et demiee permet d'observer les flancs des montagnes escarpées zébrés de rizières en terrasses caractéristique de la région. D'autre paysages sont les plus spectaculaires - Comme les relief à Caobang, mais les habitants ne portent pas de costumes aussi splendides que ceux de Sapa
Bien que l'atmosphère évoque un peu la ruée vers l'or, Sapa conserve une grande partie du charme attiré les Français dans les années  1930. Son altitude (1586m) la met à l'abri de la chaleur, bien que la ville soit souvent noyé brouillard. Par temps dégagé, on découvre une vue extraodinaire, en particulier du HamRong, dont le sommet rocheux domine Sapa de près de 200m. Pour l'atteindre, prenez le sentier qui part derrière de l'église de pierre au centre de la ville. Du sommet, on peut contempler les  vallées de MuongHoa au sud, de Trung Chai au nord, de Tafin au nord ouest et de O Quy Ho à l'ouest. A distance, on aperçoit le Fan Si Pan le plus haut sommet du Vietnam
  Sa Pa est surtout connue pour son marché fréquenté par les villageois de la région en costumes traditionnels portant d’énormes traditionnels portant d’énormes paniers de bambou sur leur dor.Autrefois, ils commercaient entre eux, mais aujourd’hui, les touristes constituent une meilleure source de profit. À quelques pas du Cau May, un escalier flanqué de marchands de légumes descend jusqu’à un attirant marché largement dominé par les Vietnamiens (Kinh). À gauche, au fond, dé étals de bouchers proposant desfoies de boeuf, des coeurs et des têtes de vache semblent jurer esthétiquement.
 
sapa trong suong(2)
Ville de Sapa
  Les touristes préféreront les salles du haut, où les minorités de la région vendent des vêtements et des bijoux. Les couvertures ornées de brocards, les rouleaux de chanvre teints à l’indigo, les couvre-chefs d’homme et les bracelets d’argent sont tentants. Les marchés des villages reculés tels que Lao Cai et Ban Ho , dans la vallée voisine de Muong Hoa, sont moins fréquentés et plus authentiques.
   On trouve un nouveau marché en plein air pour touristes de l’autre côte de la place située en contrebas, au-dessus du Cau May, et un autre sur le parvis de l’église de pierre ( Ham, Phan Xuan Huan)  construite par les Francais en 1935. Des jeunes appartenant aux minorités flirtent sur un soi- disant marché de l’amour.
   L’office de tourisme fait l’éloge du Cau May, un pont de lianes franchissant le Ta Van, au sud de Sa Pa. Mais il est fermé et remplacé par un banal pont suspendu. Non loin de là, les ruines pittoresques d’une église coloniale sont couvertes d’une fine mousse orange, comme les anciennes pierres sacrées de SA Pa , une série de rochers de grantite ornés de lignes mystérieuses légèrement incisées, de formes de maisons et de figures. Ces gravures aurrient trói mille ans.
 
Les villages autour de Sa Pa
  
Voyage au Vietnam
Les rizières en terrasse
Pour découvrir Sa Pa à fond, il faut impérativement passer quelques jours dans les montagnes. Comme les autorités ont interdit l’accès à certains villages, demandez ceux qui sont accessibles, engagez un guide et allez-y.
   De Sa Pa , on accède facilement à Ta Phin, un village dao rouge, à une douzaine de kilomètres au nord ; l’office de tourisme y vante une grotte assez quelconque.
   Vers le sud-est se trouve le village tay de Ban Ho, au bord du Muong Hoa. Notez les maisons sans fenêtres des Hmong . Après les Xa Pho , lé Hmong sont la minorité la plus pauvre de la région, bien que la plus superbement vêtue. Chaque maison est centrée sur l’autel familial tout simple, une sorte de liasse de papiers suspendue à un crochet agrémentée de trouvailles resceentes- plumes, cornes de gibier abattu.
À Ban Ho, les randonneurs accompagnés d’un guide peuvent passer la nuit dans une maison sur pilotis au plancher de bambou. En parcourant les sentiers reliant les villages, notez les soucoupes de bambou remplies de cardamome, une épice aromatique de la famille du gingembre, en train de sécher, et la fumée odoriférante des fours, à l’entrée du village.
   Plus haut dans la vallée, les 400 habitants du village xapho de Nam Sang occupent de simples cabanes et parlent une seule langue. Ils sont en diminution rapide parce que, comme la plupart des minorités ethniques, ils se marient seulement entre eux.
   Encore plus haut dans la vallée, le village plus prospère de Nam Kang n’est pas accessible, officiellement pour des raisons de sécurité. D’un promontoire situé un peu avant le village, on peut admirer l’une des plus belles cascades de la resgion.
   De Sa Pa, on peut aussi se rendre au Fan Si Pan (3 143 mètres), qui domine la chaine de Hoang Lien et le parc national, au sud de la ville
 
Vers la province de Lai Chau
    À l’ouest de Sa Pa, la route jusqu’a Muong Lay monte,en passant devant la cascade d’Argent, jusqu’à la porte du Ciel (2 000 mètres), le plus haut col d’Indochine. Du col, on peut se rendre dans le village hmong de Sin Chai.
   La province écartée de Lai Chau offre avant tout au voyageur la perspective de découvrir ses paysages splendides. La bourgade Muong Lay, située au sud du confluent du Song Da et du Nam Na, vit ses derniers jours du fait de la construction du barrage sủ la rivière voisine. Si vous le pouvez encore, observez les villages thais blancs regroupés non loin de la route.
 
Diên Biên Phu
Voyage au Vietnam
PC de Decastrie

Diên Biên Phu ou Ðiện Biên Phủ est une petite plaine (la plus grande du Nord après le delta du fleuve Rouge) située au nord-ouest du Viêt Nam dans la province de Lai Châudans le haut Tonkin, et au centre de laquelle se trouve le petit village de Diên Biên Phu. Elle se trouve à proximité des frontières chinoise et laotienne, en plein pays thaï (pays des tai dam).

En vietnamien, Ðiện désigne une administration, Biên un espace frontalier et Phủ un district, soit, en termes francisés, « chef-lieu d'administration préfectorale frontalière ». Enlangue tai, la ville se nomme Muong Tenhmuong, désignant le lieu, pays ou ville et then, le ciel.

La plaine est couverte de rizières et de champs, avec le village proprement dit, et une rivière, la Nam Youn, qui la traverse. C'est le seul endroit plat à des centaines de kilomètres à la ronde, avec une altitude moyenne de 400 mètres. L'habitat, essentiellement de maisons sur pilotis, est dispersé. La vallée comporte un ancien aérodrome aménagé par les Japonais durant la Seconde Guerre mondiale. Il est orienté dans le sens nord-sud et dispose de deux pistes plus ou moins parallèles à la rivière.

La vallée, aussi orientée nord-sud, a une longueur de 17 kilomètres. La largeur d'est en ouest varie de cinq à sept kilomètres. À l'est et au nord-est se trouve une zone de petites collines grimpant progressivement vers des sommets boisés qui s'étagent entre 1 000 et 1 300 mètres. La dénivellation entre la vallée et les cimes des montagnes varie de 600 à700 mètres.

Diên Biên Phu est relié au reste du pays par la route provinciale 41 (RP 41), qui conduit à Hanoï, et par une piste qui se dirige au nord vers la Chine, via Laï Chau, capitale du pays thaï.


   À Dien Biên Phu, en 1954, les Vietnamiens ont remporté leur plus grande bataille conventionnelle moderne et se sont définitivement assurés le départ des Francais. Aujourd’hui, la ville en plein essor née après le conflit est surtout visitée par des vétérans vietnamiens et des mordus de la guerre d’Indochine.
   Fin 1953, quelque 16 000 soldats francais ont été parachutés dans cette vallée isolée pour couper les lignes de ravitaillement vietnamiennes et extirper la guérilla. Le général Vô Nguyên Giap a saisi l’occason et leur a opposé 55 000 combattants. Le 6 mai 1954, il lancé une attaque en règle. Il a battu les Francais après un siège de 55 jours, renforcant ainsi la position du Vietnam aux négociations de Genève.
   Commencez votre visite par le musée de Diên Biên Phu, à un peu moins de 1 kilomètre du principal carrefour dela ville, près du marché. Le pavillon externe présente des pièces d’artillerie du type utilisé par les forces de Giáp. Un autre pavillon comporte un cimetière de matériel francais- des Jeep rouillées , le fuselage d’un avion abattu, des tanks.
Voyage au Vietnam, Marché Dien Bien
Marché à Dien Bien Phu

   À l’intéreur , un diorama panoramique présente le fond de la vallée et la série de colline basses occupée par la garnison francaise. On y trouve aussi des vestiges hétéroclites, comme une baignoire de métal utilisée  par le commandant en chef francais, le général de Castries, dans son bunker.
   De l’autre côté de la rue, des ragées de tombes anonymes emplissent l’un des cimetières où sont enterrées les 10 000 victimes vietnamiennes. Saporte de granit blanc évoque les triples portes du Vietnam impérial. À l’intérieur sont indiqués les noms et l’origine des victimes, surtout les provinces de Nghe An et de Thanh Hoa, où sont nés deux des plus grands héros du Vietnam, Hô Chi Minh et Lê Loi.
   Au –dessus du musée, on peut voir une redoute récemment restaurée au sommet d’une colline, avec des tunnels, des tranchées et un énorme cratère de bombe. Et de l’autre côte de la ville, se trouve le bunker de commandement du général de Castries.

POURQUOI NOUS CHOISIR ?

Voyages sur mesure direct avec une agence francophone locale

Circuits parfaitement adapté à vos souhaits et à vos attentes

Services de soins de clients 24/24, toujours à votre écoute!

Une équipe francophone de véritable passionnée

Excellent rapport: Prix raisonnable/ Qualité irreprochable

Rapidité -Flexibilité -Efficacité

  • Nous sommes très satisfaits de notre séjour. Le programme correspondait bien à ce que nous souhaitions voir. Nous avons apprécié le fait d’aller à la découverte des minorités ethniques du nord, et de visiter des villages et des sites peu touristiques mais très beaux.

  • Bonjour toute l'équipe Je tiens à vous remercier pour nous avoir si bien organisé et gentiment accompagné tout au long de ce superbe voyage. Tu es le digne représentant de ton pays, un interlocuteur de premier ordre et un excellent professionnel. Sachez que pour nous aussi c'est avec beaucoup d'émotion que nous avons repris l'avion, nous n'avions pas trop envie de rentrer en France

  • Coucou Tu Tu sais, on en à encore plein la tête: des images, des sons, des sensations, des silences, de la féerie, de la magie. Ce bonheur, nous l'avons vécu en grande partie grâce à toi, ton professionnalisme, ton humour, mais surtout ton amitié très chaleureuse... Merci de toute l'organisation du voyage et de nous avoir pris soin de nous pendant tout ce superbe sejour dans ton beau pays Bisous à tes enfants, et mes hommages à ton épouse.

  • Bonjour toute l'équipe de Asiatik Travel Il s'agit de mon deuxième voyage au Viet Nam avec vous; j'ai fait le premier en novembre 2003,avec TU,notre cher ami-guide,excellent guide ,qui nous a accompagnées du premier au dernier jour (14 jours) avec gentillesse et compétence....

  • Voyage bien préparé, varié, riche, intéressant, avec un côté humain très apprécié. Bon équilibre entre ville et campagne, entre découverte du patrimoine culturel, des paysages naturels et de la vie quotidienne des Vietnamiens à travers, les rencontres et le logement chez l’habitant, les cours de cuisine et de jardinage, les arrêts dans les marchés locaux …

Sites incontournables

Pélican croisière 4*
Pélican croisière 4*

Avec des critères de luxe, Pelican Luxury Cruise a 3 bateaux Pelican identiques. Chaque bateau a 22 cabines dont bars, restaurants et une terrasse pour regarder le soleil (sun-deck) qui vous offriront...

Indochina jonque de charme
Indochina jonque de charme

Indochina Junk a mis l’accent sur le développement de bateaux de luxe pour amener les clients vers les régions éloignées dans la baie, et former leur employés dans les plus hauts standards de service...

La Fairy jonque 3*
La Fairy jonque 3*

La croisière de la jonque de LaFairy Sails vous emmènera à travers les merveilles naturelles de la Baie d'Halong, et au-delà dans les eaux moins parcourus, tout pendant que vous profitez des chambres...

Bai Tho jonque 3*
Bai Tho jonque 3*

Bai Tho est une jonque traditionnelle, vous aurez des séjours intimes dans votre cabine qui est aussi assez grande pour vous donner le confort. Croisière avec la jonque Bai Tho est un moyen idéal pour...

Annam jonque 3*
Annam jonque 3*

Inspiré par jonque en bois du 14ème siècle , les jonques de la compagnie Annam ont été conçues de façon unique par la main des artistes , avec un intérieur luxueux et une large sélection de 5 à un...

Vous n'avez pas utilisé le site Web, Cliquer ici pour maintenir votre état de connexion. Temps d'attente: 60 Secondes