BANTÉAY SAMRÉ

Le Bantéay Samré - attribué par certains chercheurs à Suryavarman II ou à un de ses dignitaires, par d’autres en partie ou totalement à son successeur Yasovarman II -, se trouve à l’extrémité du baray oriental, dans un secteur isolé.
BANTÉAY SAMRÉ
 
À 4 km environ du Bantéay Samré, un sentier malcommode part du village de Tcherey et mène au sommet, à 235 m d’altitude. Sans doute contemporain du Bakhèng et dédié par Yasovarman Ier    à la trimurti, le temple entouré d’une enceinte comporte trois prasat en latérite érodés par les intempéries, sur une plate-forme commune, ainsi que deux édifices en brique et deux en grès. Le fossé rectangulaire, à l'est des tours, était probablement un bassin. Lélément le plus significatif est un linga malheureusement brisé de 4 m de haut et 1,20 m de diamètre, sur un soubassement de latérite.
Le Bantéay Samré - attribué par certains chercheurs à Suryavarman II ou à un de ses dignitaires, par d’autres en partie ou totalement à son successeur Yasovarman II -, se trouve à l’extrémité du baray oriental, dans un secteur isolé.
Quelque 300 m avant le Mébon oriental, on prend la route partant vers l’est, on traverse le village de Pradak et on continue sur près de 2 km. Après
Angkor Vat, le Bantéay Samré est l’édifice le plus significatif de la période, et la structure du temple à plat atteint ici la perfection.
Son nom, « Citadelle des Samré», l’associe à une population, celle des Samré, qui habitait la région située autour du Phnom Kulen.
Comme on arrive par le nord, on contourne le temple pour entrer à l’est et admirer la voie processionnelle de 140 m, peut-être couverte à l’origine d’une structure en bois ; répartie sur deux niveaux et bordée d’une balustrade en forme de serpents, elle s’achève par,un escalier flanqué de lions assis. Une terrasse en latérite forme la base du gopura oriental qui franchit l’enceinte extérieure, un rectangle de 83 x 77 m avec des gopura cruciformes axiaux aux ailes allongées flanquées de deux salles postérieures. Le mur en latérite est constitué de galeries, couvertes à l’origine de charpentes de bois et de tuiles, avec une paroi pleine vers l’extérieur et une paroi percée de fenêtres à colonnettes vers l’intérieur. Reposant sur un haut soubassement, les galeries sont bordées à l’intérieur d’une colonnade destinée à soutenir un portique en matériaux périssables.
À l’est, il manque aussi bien la galerie que le portique. En contournant le temple par la gauche en suivant la galerie de la deuxième enceinte, on rencontre de beaux frontons. Le gopura sud comporte des scènes inspirées du Ramayana sur le fronton situé à l’extérieur de la deuxième enceinte, tandis que celui du gopura de la première enceinte est plutôt détérioré : on distingue Ravana sur un char tiré par des lion. À l’ouest, le fronton du gopura de la deuxième enceinte présente d’autres scènes du Ramayana à l’extérieur – où l’on découvre une autre terrasse cruciforme avec une allée annexe- et deux splendides Shiva dansant à l’intérieu. Le fronton central de l’entrée de la première enceinte est orné de divintés
avec leurs « véhieules», parmi lesquels un étrange animal à trois têtes ; et celui de gauche figure une superbe lutte entre un démon et les singes.
De retour à l’entrée orientale, après avoir emprunté des marches très raides, on passe dans la première enceinte constituée d’une galerie de latérite de 44 x 38 m, avec des gopura axiaux télescopiques en grès, couverts de fausses voûtes. Les angles sont soulignés à l’extérieur par des saillies avec des petits escaliers et de fausses portes surmontées de frontons. Les galeries aux couvertures intactes, constituées d’une paroi aveugle vers l’extérieur et d’une autre percée de fenêtres à colonnettes vers l’intérieur, sont privées d’accès. Reposant sur de hauts soubassements, comme tous les autres édifices de l’enceinte, elles sont longées d’une banquette continue bordée de naga, qui permet la déambulation autour du temple.
Durant la mousson, le temple surgit des eaux qui s’accumulent dans le bassin dallé délimité par les murs de l’enceinte. Les angles nord-est et sud-est, raccordés au temple par des passerelles sur pilotis, abritent deux « bibliothèques » précédées de portiques, à fausse voûte et fausse triple nef. Le fronton du portique d’entrée de la « bibliothèque » sud figure une belle scène d’adoration, celui de la « bibliothèque » nord représente Vishnou allongé sur le serpent Ananta.
Parmi les éléments dignes d’intérêt se détachent les décorations des fausses portes et des escaliers bordés de serpents polycéphales de facture exquise.
Les frontons internes de la première enceinte, parfois difficiles à admirer, sont remarquables : sur le portique principal du gopura oriental, une scène évoque la querelle entre les dieux et les démons et sur le portique de gauche apparaît Krishna Govardana ; sur le fronton du portique central de l’entrée méridionale trône un prince à cheval ; sur le fronton du portique principal du gopura occidental, on peut voir les disques du soleil et de la lune, et, sur le fronton arrière, Skanda sur son paon ; le fronton central de l’entrée nord - par laquelle on sortira — comporte une scène de gynécée avec une harpiste, et le fronton arrière figure Shiva et Uma. Bien que l’on n’ait trouvé aucune inscription, le temple semble avoir été dédié à Vishnou ; il est en grès et comporte les espaces habituels, en s’inspirant fidèlement des modèles indiens : ardhamandapa (« portique »), mandapa («pavillon»), antarala («vestibule»), garbhagriha
 (« cella »). Structure rectangulaire à fausse voûte, le pavillon a été allégé en insérant dans la paroi des fenêtres à colonnades à côté des portes latérales.
Le portique du mandapa est presque soudé à celui du gopura, accentuant l’impression de dilatation en longueur du temple.
Le prasat, doté de trois fausses portes et de frontons doubles, présente un premier étage très haut, qui dépasse les frontons des portiques, et quatre autres très denticulés ; son couronnement circulaire en forme de lotus culmine à 21 m du sol.

POURQUOI NOUS CHOISIR ?

Voyage 100% sur mesure direct avec une agence francophone locale

Circuits parfaitement adaptés à vos souhaits et à vos attentes

Services de soins de clients 24/24, toujours à votre écoute!

Une équipe francophone de véritable passionnée

Excellent rapport: Prix raisonnable/ Qualité irreprochable

Rapidité -Flexibilité -Efficacité

Rejoignez nous sur Facebook

  • Nous sommes très satisfaits de notre séjour. Le programme correspondait bien à ce que nous souhaitions voir. Nous avons apprécié le fait d’aller à la découverte des minorités ethniques du nord, et de visiter des villages et des sites peu touristiques mais très beaux.

  • Bonjour toute l'équipe Je tiens à vous remercier pour nous avoir si bien organisé et gentiment accompagné tout au long de ce superbe voyage. Tu es le digne représentant de ton pays, un interlocuteur de premier ordre et un excellent professionnel. Sachez que pour nous aussi c'est avec beaucoup d'émotion que nous avons repris l'avion, nous n'avions pas trop envie de rentrer en France

  • Coucou Tu Tu sais, on en à encore plein la tête: des images, des sons, des sensations, des silences, de la féerie, de la magie. Ce bonheur, nous l'avons vécu en grande partie grâce à toi, ton professionnalisme, ton humour, mais surtout ton amitié très chaleureuse... Merci de toute l'organisation du voyage et de nous avoir pris soin de nous pendant tout ce superbe sejour dans ton beau pays Bisous à tes enfants, et mes hommages à ton épouse.

Sites incontournables

Decouverte du Cambodge en famille
Decouverte du Cambodge en famille

Lorsque vous pensez Cambodge, une nature dense et luxuriante, des temples enfouis dans la jungle... vous viennent à l’esprit. Mais peut-on faire ce voyage fabuleux en famille ? Évidemment que oui, il...

Vous n'avez pas utilisé le site Web, Cliquer ici pour maintenir votre état de connexion. Temps d'attente: 60 Secondes